2020 – MÉMOIRES, Aletheia Casey et Miki Nitadori

Ancien Musée de Peinture,

9 place de Verdun, Grenoble

mercredi – dimanche: 13h – 19h

Découvrez le programme !

IMPORTANT ! Réservez votre créneau horaire ! En raison de la crise sanitaire, des créneaux horaires d’une heure ont été mis en place pour visiter l’exposition. Nous vous prions de respecter cette durée au mieux afin que les visiteurs des créneaux suivants ne prennent pas de retard. Vous pouvez dès à présent réserver votre créneau horaire en cliquant ici !


La huitième édition du Mois de la Photo aura lieu du 28 octobre au 22 novembre 2020 à l’Ancien Musée de Peinture à Grenoble… 

Cette exposition phare sera enrichie par des propositions artistiques dans d’autres lieux culturels de l’agglomération et par le programme pluridisciplinaire proposée par la Maison de l’Image, en collaboration avec ses partenaires : des professionnels de l’image, des structures culturelles régionales…

Pour cette édition du Mois de la photo de Grenoble, deux artistes sont mis à l’honneur dans un dialogue photographique autour de la Mémoire.

Deux photographes invitées – Aletheia Casey et Miki Nitadori – questionnent l’importance de nos aïeux, de notre culture ou des cultures que nous portons dans nos histoires personnelles, et de l’attachement humain que l’on peut avoir à sa terre natale.

À travers son projet « Odyssée », Miki Nitadori s’interroge sur le « comment vit-on ensemble ? », hier, aujourd’hui et demain. Les souvenirs personnels se mélangent avec les questions de l’Histoire et de l’identité, qu’elle soit personnelle ou collective. La valise d’images d’une famille américo-japonaise, laissée à Hawaï, est le point de départ de cette Odyssée. C’est vrai pour ces images, mais aussi pour l’artiste dont l’histoire personnelle se croise de manière surprenante avec celle de cette famille représentée sur les photos.

Aletheia Casey interroge la violence de la colonisation tasmanienne en Australie, son pays natal. Sa recherche visuelle se porte sur cette histoire, grande absente du discours historique dominant, dont le trauma apparent influence encore la conscience collective et personnelle. L’artiste révèle un contexte australien peu connu en Europe. Cependant les liens restant universels entre mémoire et histoire sont ici questionnés. Aletheia Casey rend hommage à d’autres récits, à ceux de l’ombre, davantage qu’à ceux habituellement partagés.

Le dialogue entre ces deux artistes vise à explorer comment chacun d’entre nous se construit à travers la mémoire collective, tout en mettant en lumière des histoires silencieuses, cachées voire traumatiques, qui n’ont pas le droit de cité dans l’Histoire dominante.

Une Carte Blanche est dédiée cette année à l’Irlande, en partenariat avec le festival PhotoIreland.

Découvrez les lauréats de l’appel à photographes 2020.

Pour vous tenir informé.e, inscrivez vous à notre Newsletter, en bas de cette page.


Découvrez le communiqué de presse du festival.