SUR LES TRACES DE VIVIAN MAIER

Vivian Maier

29 octobre >> 22 novembre
Ancien Musée de Peinture >> Place de Verdun

Totalement inconnue jusqu’à sa disparition en 2009, Vivian Maier est aujourd’hui une photographe remarquée pour ses nombreux portraits et autoportraits pris aux États-Unis puis dans sa terre d’origine, le Champsaur, en France. À l’ombre de son travail de nounou, elle réalisa entre 100 000 et 150 000 photographies. Avec empathie, Vivian Maier immortalise d’incontournables portraits humains. Femme de lumière, elle a été comparée à des photographes tels que Diane Arbus ou Robert Doisneau, icônes de l’histoire de la photographie.

 

 

J’EXISTE // Exposition photographique

Cristina Nuñez

29 octobre >> 22 novembre
Ancien Musée de Peinture >> Salle Matisse

Durant l’intégralité de l’année 2015, la Maison de l’Image a pu décliner la thématique de l’autoportrait. L’Ancien Musée de Peinture expose la restitutions des ateliers de Cristina Nuñez, photographe espagnole qui a été accueillie dans une résidence d’artiste par la Maison de l’Image. Cristina a partagé, au travers de ses ateliers, sa méthodologie sur la pratique de l’auto-portrait avec des étudiants, de jeunes travailleurs, des adolescents, ainsi qu’avec des professionnels (secteurs de la jeunesse, du social, de la culture et de l’enseignement).

« L’Auto-portrait d’art possède une multiplicité de significations, souvent contradictoires, à l’image de chaque être humain. Il nous permet de nous considérer de différentes façons et nous aide à comprendre que nous pouvons être tout et n’importe qui, que nous possédons le potentiel pour être ce que nous pouvons imaginer de pire et de meilleur, et tout ce qui existe entre deux extrêmes. C’est ainsi que les oeuvres d’art guérissent vos blessures. »

Cristina Nuñez, « Higher-self, the Self-portrait Experience » / Édition le Caillou bleu, 2013

 

 

(AUTO)PORTRAIT

29 octobre >> 22 novembre
Ancien Musée de Peinture >> Place de Verdun

 

LAURÉATS DE L’APPEL À PHOTO

 

PATRICK
AVAVIAN

Autoportraits

Photographe professionnel depuis l’âge de 17 ans, Patrick Avavian pratique la photographie argentique ainsi que le numérique, passant de l’installation intégrant des vidéos à l’art conceptuel, du reportage humain au paysage sous sa forme la plus classique.

 


DIDIER
CIANCIA

Mes Autoportraits

Didier Ciancia s’est formé en autodidacte à la photographie et en tant que curieux expérimentateur. Il a visité tant les nouvelles que les anciennes techniques, et défend un reportage « fait maison », empreint d’une humanité au grand coeur.

 


PABLO
CHIGNARD

Les petites mains des musées

Pablo Chignard, travaille comme photographe de presse. Sensible aux questions sociales, il poursuit depuis dix ans un documentaire photo sur le mode de vie de jeunes paysans dans le Puy-de-Dôme. Il est membre du studio Hans Lucas depuis 2015.

 


DJ
FRAT

Instants

Chercheur, musicien et photographe sous le pseudo DJ Frat, Simone Fratini est un observateur discret de moments ordinaires et extraordinaires. Poussé par la curiosité et l’exploration de l’humain, sa série «­ Instants » réunit des clichés de rue et de voyage pris au cours des dix dernières années.

 

 

CARTE BLANCHE DE LA VILLE DE GRENOBLE

 

STÉPHANE
BIEGANSKI

Argentique, sténopé, instantané, solargraphie… Stéphane Bieganski fait de la photo avec un peu tout ce qui lui passe sous la main, à condition que ce soit bien les agrégats d’argent qui interfèrent avec la lumière et non les pixels…

 

 


VÉRONIQUE
SERRE

Aucun diplôme photo en poche mais déterminée, Véronique tâtonne diverses techniques jusqu’à se (re)trouver dans le documentaire et le photojournalisme. Ses projets personnels s’articulent autour de sujets sensibles, locaux et peu médiatisés.

 


ASSOCIATION
TROP DE A !

Trop de A est né en 2012 de la rencontre de Barbara, alors atteinte d’un cancer du sein, et d’Aurore, photographe. Elles ont décidé de s’unir pour sublimer derrière l’objectif les personnes atteintes d’un cancer du sein qui ont accepté de participer au projet.

 

 

 

GRAND PRIX, par l’association Vivian Maier et le Champsaur

 

Le jour, je suis « Mademoiselle M », 35 ans, professeur d’Histoire dans un petit collège rural niché dans le creux de la vallée du Lot. La nuit, je suis « Takala », photographe, plasticienne ou encore modèle, tombée dans la potion magique de la soupière photographique. De jour comme de nuit, je suis la même femme : une militante de la liberté sous toutes ses formes…

 

 

 

© Les photos de cette page appartiennent aux artistes cités.