Le focus Arménie du Mois de la Photo 2017 permet de découvrir une scène artistique encore largement inédite en France et contribue à la coopération décentralisée France-Arménie. La Maison de l’Image a mené une action de repérage artistique de jeunes photographes émergents arméniens. Trois séries photographiques ont vocation à présenter d’un point de vue sensible l’Arménie contemporaine, aujourd’hui un pays en grande mutation.
La carte Blanche et le programme culturel autour de l’Arménie a été réalisée dans le cadre de la coopération franco-arménienne de la Plateforme IRAPA .

Dossier Carte Blanche Arménie 2017

Affiche

La Plateforme de coopération-arménienne IRAPA (Inter-coopération de collectivités rhônalpines pour l’Arménie regroupant le Département de l’Isère, les villes de Grenoble, Vienne et Romans-sur-Isère, et leurs homologues arméniennes : Région du Guégharkunik, villes de Sevan, Goris et Vardénis) à notamment pour objet de valoriser la culture arménienne en Isère.

Ce programme a été construit dans le cadre de la coopération franco-arménienne, en collaboration avec les associations de la diaspora (Maison de la Culture Arménienne de Grenoble et du Dauphiné, Arménie Echange et Promotion) et des acteurs culturels du territoire.

ERIC GRIGORIAN
Border Villages

>> Du 1er au 26 Novembre
Ancien Musée de Peinture

Quelle que soit leur taille, les communautés de villages limitrophes sont très importantes pour la sécurité de l’Arménie et pour la stabilité politique de la région du Caucase. La vie simple de ces habitants est devenue l’arme la plus importante de l’Arménie pour maintenir ses frontières et son intégrité territoriale.

 

 


TATEVIK VARDANYAN
On the Edge

>> Du 1er au 26 Novembre
Ancien Musée de Peinture
Comment les habitants d’Erevan vive nt la frontière entre l’espace privé et la voie publique ? Un regard jeune sur l’Arménie contemporaine depuis la fenêtre. Des images qui deviennent tapisserie d’un présent en transition.

 

 


HRANT KHACHATRYAN
The pink tale of Leninakan
>> du 2 au 25 novembre
Maison de la culture arménienne de Grenoble et du Dauphiné, 15 cours de la Libération, Grenoble
Vernissage  le 5 novembre à 19h

Entre les bâtiments détruits de Gyumri, il reste un ancien salon de coiffure rose nommé « Lux ». Ici on ne se réfugie pas dans le passé mais on se projette avec des perspectives pleines d’espoirs pour l’Arménie.

 

 

>> Conférence le 5 novembre à 17h à la Maison de la Culture Arménienne de Grenoble et du Dauphiné en présence des photographes Eric Grigorian, Hrant Khachatryan et Tatevik Vardanyan.


PROGRAMME FOCUS ARMÉNIE

 CONFÉRENCE MUSICALE
Grand angle sur la musique arménienne

 Jeudi 9 novembre à 18h30 <<
Maison de l’International, 1 rue Hector Berlioz
Jardin de Ville

Au-delà de sa beauté remarquable, la musique arménienne est aussi le révélateur de l’histoire de la vie sociale d’un peuple. Avec Pierre Aram Nazarian accompagné des musiciens Aroussiag Guévorguian et Chnorig Nazarian.

[GRATUIT. Information : 04.76.00.76.72]


SOLEIL VERT
Concert de musique arménienne

>> Vendredi 10 novembre à 20h
Chapelle du Musée Dauphinois, 30 rue Maurice Gignoux

Soirée interculturelle venue d’Arménie suivie du verre de l’amitié avec des spécialités arméniennes. Avec Lilit Bleyan et Tigran Ter Stéphanian.

[Tarif unique : 10€.
Réservation conseillée : catherine_aep@hotmail.com]


QUE SOUFFLE LE VENT
Poésies et musiques arméniennes


Samedi 18 novembre à 11h <<   
Bibliothèque St-Bruno, 8 place St-Bruno 

Un voyage qui parle d’exil, d’enfance et d’amour à travers les textes de grands     auteurs arméniens comme Vahan Teryan, Hamo Sahyan,  Eriché Tcharents,
Parouyr Sévak.   

 [GRATUIT. Tout public]  


ANAHIT
Conte arménien
>> Samedi 18 novembre à 15h30
Bibliothèque des Eaux Claires
49 rue des Eaux-Claires

La comédienne Saté Kachatryan et la musicienne Lilith Guégamian nous proposent une version moderne et revisitée du conte arménien Anahit.

Tous public à partir de 5 ans.
[GRATUIT. Réservation : 04.76.21.25.28]


TOUMANIAN MEK
Concert de musique arménienne

Lundi 20 novembre à 20h <<   
Chapelle du Musée Dauphinois,   
30 rue Maurice Gignoux   

Un quatuor à cordes avec un répertoire puisant dans les origines de la musique     arménienne. Un concert tout en finesse pour nous faire vivre le folklore arménien.   

Verre de l’amitié & spécialités arméniennes.   
[GRATUIT. Réservation : catherine_aep@hotmail.com]   


LA PETITE ARMÉNIE
Théâtre

>> Vendredi 24 novembre à 19h30
Maison de la Culture Arménienne de Grenoble et du Dauphiné,
15 cours de la Libération.

Sous un regard sensible et d’après le recueil des récits des réfugiés arméniens, La Compagnie Ithéré parcourt un des quartiers de l’agglomération grenobloise où les mémoires arméniennes s’éveillent à travers un lieu, un souvenir, une rencontre. En collaboration avec Les Arts du Récit.

Verre de l’amitié & spécialités arméniennes. 
[Entrée gratuite] 


PAYSAGES HUMAIN
Musique & poésie

 Mercredi 6 décembre à 20h <<   
Centre Saint-Marc, 6 avenue Malherbe   

Un voyage entre poésie et musique, liberté et révolution, à travers les     paysages humains de Turquie, Israël et Arménie.  


Verre de l’amitié & Spécialités arméniennes.
[Tarif unique : 10€. Réservation conseillée : catherine-aep@hotmail.fr]


CYCLE SUR LE CINÉMA ARMÉNIEN

 

Le cinéma d’Artavazd Péléchian

à la Cinémathèque de Grenoble
Salle Juliet Berto, 4 rue Hector Berlioz
[6,50€ et 5,50€]

>> Lundi 4 décembre à 20h
Nous, 1969, 27′
Les Saisons, 1975, 29′

Notre siècle, 1982, 47′

Séance présentée par Etienne Caire et Vincent Sorrel, autour de la réalisation du film Artavazd Péléchian, le cinéaste est un cosmonaute.

>> Vendredi 8 décembre à 20h
Calendar, d’Atom Egoyan, 1995, 74′ (sous réserve)


Vodka Lemon
Hiner Saleem, 2003

>> Mercredi  14 novembre à 20h
Cinéma Le Club, 4 rue Phalanstère
[6,80€ et 7,60€]

Sept dollars par mois de retraite, une armoire, un vieux téléviseur soviétique et un costume militaire pour tout capital, Hamo, bel homme de soixante ans, vit dans un village kurde d’Arménie avec l’un de ses fils et sa petite fille. Une lettre de son deuxième fils arrive de France. Une rumeur se propage selon laquelle l’enveloppe serait pleine de dollars…


LES JEUDIS DU PARLEMENT     
Palais du parlement      
4 place Saint-André      
[Gratuit]      

Jeudi 7 décembre à 18h30 <<     
Une histoire de fou, de Robert Guédigan, 2015      

A Berlin en 1921, Soghomon Tehlirian tue Talaat Pacha, principal responsable du    génocide arménien. Lors de son procès, il témoigne tant et si bien du premier    génocide du XXe siècle que le jury populaire l’acquitte. Des années plus tard,    à Marseille, le jeune Aram est un idéaliste qui veut que la Turquie reconnaisse les    crimes commis. S’il est soutenu par Anouch, sa mère, Hovannes, son père, veut vivre en paix en France.  Aram est impliqué dans un attentat visant l’ambassadeur de Turquie. Le diplomate est tué mais Gilles, un étudiant en médecine qui passait    par là, perd l’usage de ses jambes. Alors qu’Anouch est dévastée,  Aram part pour le Liban en camp d’entraînement….